Aménagement intérieur et extérieur d’une maison récente de lotisseur de 95m2 située à St Jean de Cornies, dans l’Hérault. Transformation par le dépouillement des volumes existants. L’optimisation des espaces et leur fonctionnalité reste ma priorité. J’aime par la création de meubles-murs apporter toute la fonctionnalité nécessaire à une vie simple et pratique, en gagnant une véritable touche de contemporanéité.

J’ouvre le volume de l’entrée exiguë et crée un dressing, jusque là inexistant. A gauche des rangements toutes hauteurs pour vêtements et chaussures, à droite le début d’un grand volume avec vide-poche accessible et rangements cachés.  En face un revêtement singulier attire immédiatement l’oeil de part sa texture et sa couleur.

Son habillage en panneaux de bois en OSB peint, dissimule désormais une grande partie des placards de la cuisine, un bureau d’appoint enfin à l’abri des regards et transforme radicalement la vision initiale et classique du couloir menant à la partie nuit.

L’enfilade des portes desservant les chambres et la sdb est ainsi camouflée par des portes à fleur de mur créées dans ce revêtement particulier. La couleur taupe-grisée et la finition veloutée rompent avec l’aspect brut de l’OSB naturel.

L’accent est mis sur ce volume en angle droit, dessinant deux lignes fortes de la pièce à vivre. La classique petite cuisine fermée initialement, devient une généreuse cuisine ouverte ou une grande table repas peut désormais prendre place sans gêner les circulations.

Le volume de l’entrée finit sa course jusqu’au fond du salon. J’y camoufle la classique cheminée d’origine afin de ne laisser apparent que son foyer pour des questions d’économies budgétaires. Ce volume généreux et très dessiné devient une pièce maitresse du salon, accueillant un coin TV, un rangement pour les buches, une niche pour la chaîne HIFI. La grille d’aération et le vide-poche de l’entrée tous deux sous forme d’ouvertures en angle, soulignent et créent le lien entre les deux espaces, jour et nuit.

Un parquet en bois vieilli recouvrira le carrelage et viendra comme le choix de mobilier plus adapté, dans un deuxième temps achever l’aménagement de la maison.

L’urgence était de créer du lien entre l’intérieur et l’extérieur. Création de trois baies en galandage afin de créer un rythme visuel et profiter pleinement des ouvertures. L’habillage du carrelage de la terrasse par un plancher en bois permet au-delà de son aspect esthétique de récupérer le niveau intérieur et grâce aux seuils intégrés des menuiseries de faciliter l’accessibilité à la terrasse sans seuil à franchir.

Cette grande terrasse située plein sud nécessitait une attention particulière afin de se protéger du soleil dans la maison comme sur la terrasse. J’opte pour des volets persiennés en alu noir sablé comme les menuiseries. Les volets en position ouverte s’intercalent entre les baies. Le bandeau filant qui permet leur coulissement crée une belle ligne de fuite horizontale.

La surprise est dans le choix de la protection solaire de la terrasse. Afin de faire un peu oubler la structure un peu lourde de celle-ci, gros piliers, génoise, poutres en bois trop espacées pour avoir une quelconque utilité, vison classique du pignon en deux pans de la toiture, je préfère jouer avec un rythme de ganivelles de chataignier suspendues sur câble d’acier à l’ossature existante. Plus de prise au vent comme auparavant, certaines poutres n’ayant pas survécues au précédentes tempêtes.

Les ganivelles sont positionnées dans différents sens, créant fantaisie et faisant oublier les 30m2 de surface grâce à leur joli jeu d’ombres et de lumière sur la façade fraichement repeinte en grise et le plancher en douglas.

Autres articles :

Activité récente

Suivez le guide….     Le choix de la couleur dans une villa à Marseille, suivez le Guide... HOUZZ s'attarde sur ma maison... Suivez le guide Un subtil mélange de design scandinave et d'Orient.... La cuisine de la semaine: jeux de matériaux et...