La grande pièce à vivre, toute en longueur, ne donnait pas entière satisfaction aux clients. Après avoir retravaillé l’étage et les pièces nuit, ils me demandèrent de repenser cette pièce principale. Chaleur et convivialité sont leurs mots d’ordre.

Chaleur au sens propre et au sens figuré. Envie de se lover devant un poêle, confortablement installés dans des canapés pouvant accueillir le couple et ses deux grands adolescents. Je fais le choix d’un poêle suspendu que je mets en scène sur le pan de mur du petit côté qui redonnera de la largeur à la pièce. Je dessine un panneau-décor qui servira de bouclier thermique et une niche à bois en acier de toute hauteur, de sorte à repousser les limites du plafond, trop bas pour cet espace. Un papier peint telle une peinture, aux lignes irrégulières mais verticales, peaufine cette installation et de part sa matière et ses couleurs naturelles, joue la carte de chaleur visuelle.

Je compose un grand lustre avec cinq suspensions en verre et en cuivre, pour illuminer le papier peint et servir de liseuse pour le  canapé d’angle aux proportions avantageuses. Une autre composition de trois tables, aux piétements asymétriques en acier et aux plateaux aux 3 coloris de marbre s’adaptera parfaitement aux divers besoins de la famille. Au sol un grand tapis Kilim usé nous fait oublier le carrelage très présent et inévitable. Un joli petit fauteuil en cuir cognac vient troubler les proportions et prend place à côté de la méridienne en lin et du très grand repose-pied pour encercler le canapé.

La convivialité retrouvée de ce coin salon n’aurait pas suffit à faire oublier un espace jusque-là désinvesti, faisant le lien entre le salon et la salle à manger, servant d’accès à l’escalier montant à l’étage et de passage vers la cuisine et l’entrée. Un non lieu qui potentialisait néanmoins un endroit très agréable, baigné de lumière, face à la baie vitrée menant à la terrasse et à la piscine. Je fais le choix d’y aménager un coin lecture. Afin d’intégrer la bibliothèque en bois exotique des clients, je crée un socle en bois avec des coffres de rangement, qui servira d’accueil pour le lit de repos. Comme dosseret, je crée transversalement un meuble à la double fonctionnalité de rangement-bar et d’appui-dos. Son esthétique radicale vient rompre avec l’ambiance plus ethnique des coussinages et de la bibliothèque. J’habille le plat des marches de l’escalier dans le même bois que la bibliothèque et le socle du lit de repos afin de créer la continuité visuelle et réchauffer le long couloir menant à l’étage.

 

 

 

Autres articles :

Activité récente

Suivez le guide….     Le choix de la couleur dans une villa à Marseille, suivez le Guide... HOUZZ s'attarde sur ma maison... Suivez le guide Un subtil mélange de design scandinave et d'Orient.... La cuisine de la semaine: jeux de matériaux et...